Assassin’s Creed : Origin : Les débuts d’une saga.

Après une bonne semaine de jeux sur Assassin’s Creed : Origin voici mon avis.

Pour commencer je précise que je suis un grand fan de la série assassin’s creed.

Je pense donc pourvoir parler de ce dernier opus objectivement. Je précise également que je joue sur PS4 slim donc pas de 4K pour le test. Après un test rapide sur la PS4 PRO et sur un écran 4K, le jeux est plus beau, plus lisse, plus travaillé. Les éditeurs ce concentrent-il sur la 4K en délaissant les possesseurs de console « classique » l’avenir nous le dira. Bref rentrons dans le vif du sujet

Premières heures de jeux

Premier lancement du jeux qui débute par un petit didacticiel et surprise les touches ne sont plus les mêmes. Changement de gameplay oblige mais pour un membre de la confrérie des assassins depuis l’époque d’Altaïr, c’est assez déroutant. Ensuite on se retrouve dans le désert et ….. première déception ….. Une qualité graphique décevante. J’ai l’impression de me retrouver sur PS3. Les textures lointaines on du mal a charger, le sable du désert ressemble plus a une bâche qu’a du sable enfin bref pas le « Whaouuu » tant attendu. Mais comme je ne joue pas pour les graphismes mais pour l’histoire continuons. Après une petite balade en chameau dans les dunes égyptiennes, nous arrivons dans la région de SIWA. Première cinématique et …. même constat, une qualité graphique médiocre digne d’un jeux des débuts de la PS3. Black flag, le premier assassin’s creed sorti sur PS4, était beaucoup plus beau. Voici quelques screens pour vous faire une idée.

Passez cette petite cinématique d’introduction qui vous présente BAYEK, notre héro futur assassin, une petite initiation au mécanique de jeux, a savoir les quêtes, les lieux a découvrir, les marchands ect, est lancée comme dans tout bon prologue qui se respect.
Je me suis attarder une ou deux heures dans la région pour tout découvrir, fouiller et bien assimiler le gameplay. Jusqu’au moment ou je suis tomber sur une équipe de 3 mercenaires avec un niveau beaucoup trop élevé pour moi, un coup=un mort. Je suis donc passé a la suite pour terminer le prologue.
Après ces quelques heures de jeux, mes premières impressions étaient plutôt mauvaises. Graphiquement médiocre, un système de combat totalement revue, j’ai d’ailleurs changer les touches pour revenir au bon vieux CARRE/TRIANGLE pour les combats, mais même avec ça je n’ai pas retrouvé le système des précédents volets. Mais continuons la découverte de l’égypte et surtout l’histoire, le nerf des assassin’s creed.

Le vif du sujet

Après un prologue m’aillant bien fait comprendre que je ne joue plus a un assassin’s creed tel que je le connaissait, partons pour l’aventure.

Première chose frappante, les graphisme s’améliore, j’ai vraiment l’impression d’être dans le désert et sur du vrai sable. Les décors sont plus jolis, plus travaillés, je prend du plaisir a me balader entre les dunes pour arriver a notre prochaine ville.

J’attaque donc la quête principale plein de bonnes volontés avec un avis sur le jeux qui s’améliore au fil de mon avancement, mais toujours sans retrouver le style « Assassin’s Creed ». Après une partie de la mission principale faite, je ne suis plus assez haut niveau pour réaliser les quêtes tranquillement, je part donc dans les quêtes secondaires pour augmenter mon niveau. Et là, misère, je me perd dans les quêtes secondaire a tel point que je me retrouve avec 40 quêtes secondaire effectuées contre une petite dizaine pour la tram principale. Level up me direz vous donc tranquille pour les quêtes principales ? Et bien non, je n’ai pas pris énormément de niveau. Un petit détail qui plaira a certains mais perso, voulant connaitre l’histoire, avoir passé plusieurs heures a ramené le chariot d’un tel, libéré tel prisonnier, ramasser des remèdes tombés au fond d’un lac, sans en avoir appris plus sur BAYEK et la confrérie m’as un peu gênés. Mais je n’ai pas vu le temps passer et j’ai prit du plaisir sur le coup a aider tout ces malheureux .

Je suis maintenant vers la fin du jeux et je trouve que plus l’histoire avance plus les graphismes deviennent très beaux, les cinématiques sont agréable a regarder, on ce fait au gameplay. Le jeux est très bon après une vingtaines d’heures de jeux. Mais il y a quand même des défauts et des choses qui m’ont déplus.

[cycloneslider id= »assassin-creed »]

Changement radical

Quand ont me questionne sur le jeux, ma première réponse est « il est très bon MAIS ce n’est pas un Assassin’s creed ».
J’ai l’impression qu’Ubisoft a pris le meilleur de chaque jeux qui marche en ce moment.

  • Le systeme de combat : Dark soul, Nioh, Bloodborne, voila a quoi me fait penser le système de combat de cet assassin’s creed. Tout ce joue sur l’esquive, le contre magique d’Ezio et ses compères (qui ont également fait la joie des Batman Arkham entre autres) n’est plus. Fini les combos a plus de 60 coups en un claquement de doigt. La difficulté est donc augmenté sans pour autant atteindre la difficulté des jeux cités. Très déconcertant au début la prise en main ce fait rapidement.

 

  • Les armes : Le système d’armes me rappel énormément Destiny. Le loot dans les coffres ou sur les cadavres et le niveaux requis pour s’en équipé. Plusieurs niveaux : Normal, Rare, Légendaire, il ne manque que l’exotique. Nous avons également la possibilité de les démanteler pour récupérer des matériaux permettant d’augmenter le niveaux de certains objets comme la lame des assassins ou encore le carquois. La possibilité d’améliorer les armes en passant chez le forgeron ne me rappelle pas de jeux en particulier du moins pas de cette façon.

  • Les quêtes : Pour ce point l’idée ne viens pas de moi car le jeux auquel il est fait référence n’est pas passé entre mes mains. The witcher …. des quêtes annexes innombrables faisant oublier la tram principale mais permettant d’augmenter considérablement la durée de vie du titre. Même si les quêtes se suivent et se ressemblent, que la routine ou l’impression de déja vu s’installe, cela permet de rester dans l’univers du jeux et d’augmenter son niveau et son équipement. Je trouve cela un peu trop pour ma part, je n’ai pas de souvenir sur les ancien assassin’s ou il fallait faire 15-20 quêtes pour pouvoir atteindre la prochaine mission de l’histoire. Ayant platiner « Assassin’s creed : Syndicate » récemment il y avait bien des quartiers a libérer pour accéder a la séquence suivante, donc oui, des quêtes annexes a faire mais elles restées cohérentes avec l’histoire.

 

  • Les séquences : Les séquences d’ADN qui représenter les missions, véritable s0ouvenir de notre assassin favori (la c’est a vous de choisir …. EZIO?!!!). Il fallait les réaliser de la même façon que l’avait fait l’ancêtre a son époque afin de réussir la synchronisation a 100%, utiles pour le platine mais également cohérent avec l’utilisation de l’animus. Maintenant il suffit juste d’aller assassiner telle personne comme bon nous semble, je trouve ça dommage

Il y a d’autres petites choses que l’on pourrait comparer facilement comme l’utilisation de l’aigle qui se rapproche du drone de Gosth recon Wildland, les séquences de tir a l’arc a dos de cheval (ou chameau 😉 ) qui me rappel fortement Zelda et j’en passe. Mais ce changement et ce « picorage » dans tel et tel jeux ne gâche en rien le plaisir de jouer, juste que les puristes reconnaîtront les jeux pris en exemple.
Il y a une chose qu’Ubisoft a gardé et que les membres de la confrérie des assassins reconnaîtrons ce sont LES BUGS !! Toujours ces murs invisible qui vous empêche de passer ou d’esquiver voir qui vous bloque littéralement sans que vous puissiez en sortir sans mourir, ou bien cette petite barrière qui vous arrive au bassin mais que vous ne pouvez pas passer, trop dur pour quelqu’un qui gravi des pyramides. Toujours ces sauts approximatif voir même totalement abruti qui se font car vous n’avez pas orienter le joystick a 0° mais a 1,5° et qui vous vaux un saut des plus moche et qui entraîne bien entendu la désynchronisation. Bref cette petite patte d’ubisoft bien présente dans les Assassin’s creed.

Conclusion

J’apprécie énormement le jeu en lui même. Quelques petits détails m’ont gêné au premières heures de jeux mais j’ai vite oublié tout ça. Une jeux d’aventure complet avec de nombreuse heures de jeux en perspective sans compter sur les futurs DLC. Je reste quand même sur ma première impression sur le fait que je ne retrouve pas l’univers et le gameplay classique des anciens Assassin’s Creed.

Pour les personnes qui se pose la question si le jeux vaux le coup : FONCER.

N’hésitez pas a me faire part de vos avis dans les commentaires.

Bon jeu a tous  

 

By aka76par1LH

Joueur console depuis des années - Joueur PC occasionnel - Fan de manga/SF/Heroïc fantasy - Trophy hunter - Joueur jeux de plateau  

One thought on “Assassin’s Creed Origins Test”

Laisser un commentaire

×