TEST de Dragon Ball FighterZ

Salut résidents du bunker. Voici un petit test du nouveau jeux de combat de la franchise Dragon Ball : Dragon Ball FighterZ

Considéré comme le jeu le plus attendue de ce début d’année, profitant de l’engouement autour du manga Dragon Ball Super, Dragon Ball FighterZ reçoit les éloges de la presse spécialisée. Voici mon avis en tant que joueur.

Démarage

Pour commencer le menu du jeu est vraiment sympa. Fini le menu a liste classique. On se retrouve dans un salon avec notre petit avatar et nous nous déplaçons sur la mini map pour aller dans tel ou tel menu. Les joueurs ayant fait la BETA ne seront pas perdu.

Le contenu

L’entrainement

Découper en plusieurs petits modes, nous retrouvons le classique didacticiel qui permet de prendre en main les bases du gameplay sans trop entrer dans les détails. Un mode entrainement classique ou l’adversaire fait ce qu’on lui demande. Et un mode défi combo où il faudra réussir 10 combos différents par personnage disponible, parfait pour maitriser au mieux son perso favori.

Combat local

Ce mode classique sert au combat entre amis ou les combat contre l’IA. Il y a également un petit mode tournoi assez complet pour se défier a plusieurs.

Arcade

Grand classique des jeux de combat, le mode arcade propose 3 parcours différents avec 3-5-7 combats et une rejouabilité avec les modes difficiles de ces trois parcours.

Histoire

Trois Arcs différents avec environ 5 heures de jeux par Arc et une rejouabilité comme pour le mode arcade avec le niveau difficile pour les trois Arc

Combat mondial

Le nerf de la guerre, les combats en ligne. Un mode classé pour les fans de classement et un mode amical pour le fun

Combat d’arène

Un mode de combat un peu entre les modes en ligne et solo. Vous pourrez affronter les membres du salon ou observer un combat en cours. Cela permet de déterminer le meilleur joueur du salon. Petit mode sympa

Combat de ring

Un mode qui n’apparaît pas directement dans le salon mais qui est disponible via R2. Il permet de créer un accueil avec quelques restrictions si vous le souhaitez et également de le rendre priver pour jouer uniquement avec ses amis. Pour cela il faut se trouver dans le même salon pour rejoindre l’avatar du joueur ayant crée le salon. En plus du mode de combat classique, il comporte également un mode bien penser de 3v3. Un seul perso est sélectionné les équipes se font et il faut attendre son tour dans le combat pour pouvoir jouer. 

Boutique / Classement / Rediffusion / Info / Portail

Ces modes sont plus des menus que des modes de jeu. La boutique permet de dépenser les zénis acquis pour débloquer des items de personnalisation. Le classement montre votre place dans les combats classés ainsi que les scores des autres joueurs. La rediffusion vous permet de revoir vos combats avec plein d’infos comme les touche appuyer les direction prises. Un mode indispensable pour évoluer. Les infos vous donnent tous les information sur le jeu, mise à jour, événement ect… Et le portail vous permet de changer de salon sans retourner à l’écran d’accueil.

[cycloneslider id= »boutique-rediff-dbz »]

Après quelques minutes de jeu sur le didacticiel histoire de bien prendre en main le nouveau système de combat je me lance dans le mode histoire.

Mode Histoire

Les cinématiques sont très belles ont pourrait croire le manga original mais un petit truc me dérange. Les dialogues ne passent pas automatiquement il faut valider la lecture pour passer à la suite ce qui casse la fluidité des vidéos amenant même de l’image par image après une lecture trop rapide. La map utilisé pour l’histoire rappelle le mode histoire des DBZ Budokai. Une map en mode jeux de plateau avec plusieurs chemins et adversaires a affronter pour level-up ou ajouter des personnages à son équipe et enfin arriver au Boss et passer à l’autre map. Système assez simple mais sympa. L’histoire du premier Arc est bien conçue, elle permet de comprendre pourquoi nous avons plusieurs perso qui se battent ensemble et nous font accepter de mettre freezer et végéta dans la même équipe. Pour les 2 arcs suivant l’histoire est presque la même à un différent point de vue… Un peu compliqué à mettre en rapport avec les autres mais comme je n’ai pas fini le dernier Arc au moment où j’écris l’article, peut-être tout est expliqué a la fin, affaire à suivre !

 

Les Combats

Pour le mode histoire le premier arc sert vraiment à prendre le jeu en main, pas vraiment de difficulté mais en continuant dans l’histoire le système de combat prend tout son sens. Lors des premiers combats, des enchaînements basiques suffisaient pour s’en sortir mais avec la montée en puissance les gardes et autres soutiens deviennent indispensables. Les supers et ultimes sont vraiment bien fait, encore une fois vraiment digne du manga. Assez simple à réaliser, les placer correctement demandera de la finesse. On comprend rapidement que le jeu est porté vers le multi et la competition. Une prise en main simple pour les joueurs casus mais une possibilité de combos dévastateurs entre soutiens, turn de perso, super a 1 2 ou 3 perso. Après plusieurs heures d’entrainements certains joueurs deviendront intouchable face aux « joueur du dimanche ». Et le multi une tout autre histoire justement. Je n’ai pas fait énormément de combats, mais tous les styles se retrouvent. Du spammeur de carré assez simple à contrer en passant pas le spammeur de super très chiant et anti-jeu (pour ma part) et les joueurs maitrisant déja le jeu, les combats vont vous faire passer dans tous les états. 

 

Les défauts

Pour commencer, très peu de perso jouable. Les combats se déroulent en équipe de 3 perso donc avec un total de 24 personnages en 8 combats le tour est largement fait. Avec un l’univers énorme de dragon ball on aurait pu avoir plus de perso dans le jeu de base. Les DLC rempliront liste au fur et à mesure mais je trouve ça vraiment juste pour profiter pleinement du jeu sans être une vache à lait et devoir payer pour ajouter de la jouabilité. Budokai 1 proposais 24 perso, Tenkaichi 50 perso même final boot sur ps1 proposé 17 perso tous ces jeux sont sortis avant l’arrivée de Dragon ball super et donc un éventail de personnage possible plus faible. La recherche d’adversaire en combat classé est trop aléatoire. On rentre les critères de recherche et on attend un pop-up pour validé ou non le choix d’adversaire. Une création de salle avec file d’attente ou un listing des joueurs disponibles aurai été mieux. À part ces deux choses, les défauts restants sont de l’ordre du détail comme le problème de cinématique du mode histoire, une histoire répétitive et pas très compréhensive, personnalisation minimaliste ect….

Conclusion

Pour conclure sans entrer plus dans les détails et éviter les spoils, le jeu est très très bon. Ambiance digne du manga, animations des combats bluffantes, mode salon sympa, retour au combat à plat après plusieurs années de combat en 3D, une durée de vie plus que correct. Bref avec seulement 2 défauts à noter, c’est le jeu de combat à avoir en ce début d’année.

Voici un gameplay de la découverte de l’histoire effectuer en live le jour de la réception du jeu. C’est un bout de l’histoire et les cinématique ne passe pas durant un stream en direct de la PS4. Bon visionnage.

 

2 commentaires sur “TEST de Dragon Ball FighterZ”

Laisser un commentaire